Étiquette : prévention

Dernier cycle ! (Normalement)

Ça fait longtemps que je n’avais pas écrit, car il n’y avait pas grand-chose de nouveau et donc à raconter. Le retour à la maison après le deuxième cycle a été plus compliqué que le premier, je me rends compte que mon corps commence à prendre cher ! Très grosse fatigue, une constipation de malade, mais toujours pas de nausées, je croise les doigts pour que ça continue de ce côté-là. J’avais juste l’impression d’avoir une méchante gueule de bois pendant une semaine et demie.

À propos de ma prise de sang de contrôle, les résultats sont toujours plutôt positifs, mais je ne préfère pas trop m’avancer tant que je n’ai pas fait le scanner final et que nous ne sommes pas sûrs que les ganglions dans lesquels le cancer s’était propagé ont bien dégonflés. Sinon je pars pour une opération pour les retirer … et je n’en ai pas du tout envie !

Concernant ce troisième (et dernier, si tout va bien) cycle, l’hôpital étant débordé à cause du covid, plusieurs mauvaises nouvelles. Premièrement j’ai démarré la cure vendredi au lieu de jeudi et deuxièmement il y a eu du retard dans le protocole ce qui fait que je ne sortirais que mercredi au lieu de mardi. Soit un jour de plus à l’hôpital, c’est vraiment la mauvaise nouvelle de cette semaine.

Cette semaine j’ai encore eu le droit à mon calendrier de l’Avent de chimio, mais cette fois-ci il a été préparé par tous mes amis ! Ça fait vraiment plaisir de se sentir soutenu de cette manière par tous ses proches, ça joue vraiment sur le moral et ça aide à tenir jusqu’au bout, merci à tous ! ❤️ 

Un petit mot prévention avant de clôturer cet article, Movember débute bientôt et je compte sur vous pour participer. Pour ceux qui ne connaissent pas le mouvent je vous invite à regarder ici. C’est un mouvement qui a pour ambition de sensibiliser aux cancers du testicule, de la prostate ainsi qu’à la santé mentale et la prévention du suicide.

Donc messieurs, faites vous pousser la moustache ! Et, pour tous, faites des dons et surtout parlez-en autour de vous ! 🙂

Changement de logo et prévention

Juste un petit billet suite à plusieurs remarques comme quoi le logo que j’avais mis pour le site correspondait a un virus et n’avait rien à voir avec le cancer des testicules.

Parmi ces personnes qui m’ont fait remarquer cela, ma sœur m’a expliqué qu’un ruban violet représentait le cancer du testicule, je change donc le logo par un ruban violet.

En faisant des recherches sur le sujet j’ai appris 2 choses :

  • Le mois d’avril est le mois de la sensibilisation au cancer du testicule, personnellement je n’en avais jamais entendu parler …
  • Le mois de novembre il y a movember que tout le monde connait. Ce que les gens savent moins c’est que ce mouvement s’attaque aussi au cancer du testicule.

C’est bon à savoir et je serais là pour faire de la prévention à ces moments là !

En attendant, quelques vidéos drôles sur le sujet (oui ça existe), mais toujours dans une optique de prévention 😉

Le monde merveilleux des cuys
Un vrai film de boules … 😏
La playlist des vidéos de « Cancer Testiculaire Canada », franchement ça en vaut la peine !
Même Deadpool s’y met !

Le planning de la chimio

Aujourd’hui j’ai eu rendez-vous avec une infirmière du service oncologie pour parler de la chimio en elle-même, discuter du protocole et du planning. Elle a pu répondre à toutes mes questions, c’était un dialogue très humain et plus détaillé que ce que j’ai pu avoir avant. C’est rassurant et ça permet d’une certaine façon de se sentir comme une personne plus que comme un patient.

Déjà, elle m’a rassurée sur la pose du PAC car ça me fait carrément flipper ! (je déteste tout ce qui est piqûres, opérations ou même la vue de mon propre sang #fragile). Finalement le cathéter est moins grand que ce que je pensais, il ne descend pas jusqu’au cœur et la chambre ne sera pas plus grosse qu’une pièce de deux euros. Je flippe quand même parce que ça reste une opération, mais ça a l’air un peu moins impressionnant finalement, même si j’aurais préféré qu’on me fasse ça sous anesthésie générale plutôt que locale…

On m’a réexpliqué que j’allais faire une chimio de type BEP pour Bléomycine, Etoposide et cisPlatine qui seront les trois « médicaments » qui me seront administrés. On m’a confirmé les effets secondaires (vomissements, fatigue et perte des cheveux). Du coup rien de nouveau de ce côté-là

Par contre, bonne nouvelle : la chimio devrait durer moins longtemps que prévu ! Au lieu de trois cycles d’un mois, finalement ça sera trois cycles de trois semaines. Du coup ça sera un peu plus violent, mais ça va finir plus tôt.

Finalement, le planning est le suivant :

  • Mardi 15 septembre : opération pour la pose du PAC
  • 1er cycle :
    • Du jeudi 17 au mardi 22 septembre : 6 jours d’hospitalisations et d’injections ;
    • Jeudi 24 septembre : un jour d’injection (hospitalisation de jour) ;
    • Jeudi 1er octobre : un jour d’injection (hospitalisation de jour).
  • 2ᵉ cycle :
    • Du jeudi 8 au mardi 13 octobre : 6 jours d’hospitalisations et d’injections ;
    • Jeudi 15 octobre : un jour d’injection (hospitalisation de jour) ;
    • Jeudi 22 octobre : un jour d’injection (hospitalisation de jour).
  • 3ᵉ cycle :
    • Du jeudi 29 octobre au mardi 3 novembre : 6 jours d’hospitalisations et d’injections ;
    • Jeudi 5 novembre : un jour d’injection (hospitalisation de jour) ;
    • Jeudi 12 novembre : un jour d’injection (hospitalisation de jour).

Demain la vraie bataille commence (oui je compte la pose du PAC tellement pour moi c’est une épreuve), mais dans tout juste deux mois ça ne devrait plus être une bataille mais une victoire !

PS : piqûre de rappel pour les mecs qui me lisent, pensez à l’auto-dépistage. Je dis ça car je vois dans les stats que pas grand monde clique sur le lien qui explique comment se palper correctement du coup c’est ICI !!!

Le diagnostique

Un après-midi j’étais en train de scroller dans mon fil d’actualité Facebook et je tombe sur une publication qui m’intrigue « multiplication des cancers du testicule, pensez à l’auto-dépistage« .

Je ne le savais pas encore mais cette publication m’a surement sauvée la vie. Et sans elle je ne serais surement pas là à écrire ce blog aujourd’hui…

En substance cet article explique que les cancers du testicule sont en pleine explosion, mais que si c’est pris à temps, les chances de rémissions sont de 100%. L’article donne aussi quelques pointeurs vers des sites expliquant comment faire cet auto-dépistage.

Cela ne servirait à rien que je perde mon temps à vous expliquer comment faire cet auto-dépistage, le mieux est d’aller sur cette page qui vous expliquera tout (en plus une vidéo est dispo pour ceux qui ont la flemme de lire). Et franchement, c’est important et c’est facile donc faites-le !

Je suis donc les explications, je me palpe les testicules et là je sens quelque chose de dur et granuleux sur mon testicule gauche que je n’ai pas à droite. J’appelle mon médecin qui me prescrit directement une échographie et une prise de sang et le verdict est sans appel : j’ai bien un cancer !

Dans ma tête, la vie s’arrête. Le mot cancer me fait peur, je ne sais même pas comment l’annoncer à mon entourage pour moi c’était pas quelque chose qu’on pouvait avoir à 28 ans, j’étais pas préparé …

Putain de cancer !

Je m’appelle Fabien, j’ai 28 ans et j’ai été diagnostiqué d’un cancer des testicules en mai 2020. J’ai été opéré le 26 juin pour une orchidectomie (ablation d’un testicule) suite à quoi j’ai cru être guéri. Finalement le cancer repart et je dois effectuer une chimiothérapie.

J’écris donc ce blog pour plusieurs raisons :

  • Premièrement, j’ai besoin d’extérioriser, c’est pas facile d’en parler « en vrai » à des gens sans se mettre à chialer, en plus c’est dur psychologiquement d’expliquer 50 fois la même chose à tout le monde. Mais j’ai besoin d’en parler et ce blog à surtout été créé dans ce but ;
  • Quand j’ai appris ce qui m’arrivait, mon premier réflexe a été de chercher sur Google des infos ou des témoignages. J’ai trouvé pleins de sites qui expliquaient bien la chose « scientifiquement » mais très peu de témoignages personnels qui m’auraient permis de me préparer psychologiquement. Heureusement que j’ai pu en discuter avec un collègue qui est déjà passé par là, ça m’a fait un bien fou ! Du coup en écrivant ce blog j’espère pouvoir venir en aide a ceux qui sont dans le même bateau et qui se demandent à quoi s’attendre ;
  • J’ai toujours pensé que le cancer était une maladie de « vieux » mais force est de constater que cela n’est pas le cas ! De plus le cancer du testicule touche essentiellement les jeunes entre 15 et 35 ans ! J’ai donc été choqué de découvrir qu’un simple auto-dépistage une fois par mois devait être effectué par tous les hommes de cette tranche d’age. Je n’en avais jamais entendu parler avant. L’autodépistage est pourtant simple et sauve des vies, mais on ne nous en parle pas. J’espère donc aussi que ce blog jouera un rôle de prévention et permettra de sauver des vies.

N’hésitez pas à me laisser des commentaires. Que ce soit des commentaires de soutiens (ça fait toujours chaud au cœur en cette période) ou même des questions si vous vivez la même chose, je ferais en sorte d’y répondre

Copyright © 2021 Putain de cancer

Thème par Anders NorenHaut ↑