Putain de cancer

Étiquette : testicules

Dernier cycle ! (Normalement)

Ça fait longtemps que je n’avais pas écrit, car il n’y avait pas grand-chose de nouveau et donc à raconter. Le retour à la maison après le deuxième cycle a été plus compliqué que le premier, je me rends compte que mon corps commence à prendre cher ! Très grosse fatigue, une constipation de malade, mais toujours pas de nausées, je croise les doigts pour que ça continue de ce côté-là. J’avais juste l’impression d’avoir une méchante gueule de bois pendant une semaine et demie.

À propos de ma prise de sang de contrôle, les résultats sont toujours plutôt positifs, mais je ne préfère pas trop m’avancer tant que je n’ai pas fait le scanner final et que nous ne sommes pas sûrs que les ganglions dans lesquels le cancer s’était propagé ont bien dégonflés. Sinon je pars pour une opération pour les retirer … et je n’en ai pas du tout envie !

Concernant ce troisième (et dernier, si tout va bien) cycle, l’hôpital étant débordé à cause du covid, plusieurs mauvaises nouvelles. Premièrement j’ai démarré la cure vendredi au lieu de jeudi et deuxièmement il y a eu du retard dans le protocole ce qui fait que je ne sortirais que mercredi au lieu de mardi. Soit un jour de plus à l’hôpital, c’est vraiment la mauvaise nouvelle de cette semaine.

Cette semaine j’ai encore eu le droit à mon calendrier de l’Avent de chimio, mais cette fois-ci il a été préparé par tous mes amis ! Ça fait vraiment plaisir de se sentir soutenu de cette manière par tous ses proches, ça joue vraiment sur le moral et ça aide à tenir jusqu’au bout, merci à tous ! ❤️ 

Un petit mot prévention avant de clôturer cet article, Movember débute bientôt et je compte sur vous pour participer. Pour ceux qui ne connaissent pas le mouvent je vous invite à regarder ici. C’est un mouvement qui a pour ambition de sensibiliser aux cancers du testicule, de la prostate ainsi qu’à la santé mentale et la prévention du suicide.

Donc messieurs, faites vous pousser la moustache ! Et, pour tous, faites des dons et surtout parlez-en autour de vous ! 🙂

Changement de logo et prévention

Juste un petit billet suite à plusieurs remarques comme quoi le logo que j’avais mis pour le site correspondait a un virus et n’avait rien à voir avec le cancer des testicules.

Parmi ces personnes qui m’ont fait remarquer cela, ma sœur m’a expliqué qu’un ruban violet représentait le cancer du testicule, je change donc le logo par un ruban violet.

En faisant des recherches sur le sujet j’ai appris 2 choses :

  • Le mois d’avril est le mois de la sensibilisation au cancer du testicule, personnellement je n’en avais jamais entendu parler …
  • Le mois de novembre il y a movember que tout le monde connait. Ce que les gens savent moins c’est que ce mouvement s’attaque aussi au cancer du testicule.

C’est bon à savoir et je serais là pour faire de la prévention à ces moments là !

En attendant, quelques vidéos drôles sur le sujet (oui ça existe), mais toujours dans une optique de prévention 😉

Le monde merveilleux des cuys
Un vrai film de boules … 😏
La playlist des vidéos de « Cancer Testiculaire Canada », franchement ça en vaut la peine !
Même Deadpool s’y met !

L’opération

Suite à la découverte de mon cancer, on me programme une orchidectomie (ablation du testicule) le 26 juin. C’est une opération bénigne mais je stresse quand même à mort, je n’ai jamais subis d’opération auparavant …

Le matin de l’opération, je prends une douche à la bétadine comme préconisé par les médecins. L’opération était prévue plus tard dans l’après midi mais le téléphone sonne pendant que je suis dans ma douche. C’est l’hôpital : une place s’est libérée au bloc, je dois venir de suite pour l’opération !

L’opération se passe sous anesthésie générale et dure moins d’une heure. Ensuite je passe 6h à l’hôpital, le temps d’être en salle de réveil, puis d’attendre un brancardier et ensuite l’autorisation de sortie. On sent que l’hôpital public manque de moyen … Bref le soir même je suis chez moi.

S’en suit des douleurs au niveau de ma cicatrice. On m’a prescrit du tramadol comme anti-douleur, la première fois que j’en prends je vomis 30 min après. La deuxième fois je fais un malaise. J’arrête donc cette merde et continue seulement avec le doliprane mais je douille pendant une semaine avant que la douleur ne s’atténue.

Un mois après l’opération, prise de sang et scanner. Pas de métastases au scanner et le bilan sanguin est encourageant. Sur les 3 hormones qui sont dosées en cas de cancer du testicule, dans mon cas seul l’alpha-foetoprotéine était élevée, Les HCG étaient normaux.

Avant l’opération j’étais à 97 U/L (la normale étant de 9U/L) sur l’alpha-foetoprotéine. Un mois après l’opération le taux n’est plus que de 17U/L. On me pense guéri, je suis fou de joie, je plaque tout et pars en vacances avec ma compagne.

Le diagnostique

Un après-midi j’étais en train de scroller dans mon fil d’actualité Facebook et je tombe sur une publication qui m’intrigue « multiplication des cancers du testicule, pensez à l’auto-dépistage« .

Je ne le savais pas encore mais cette publication m’a surement sauvée la vie. Et sans elle je ne serais surement pas là à écrire ce blog aujourd’hui…

En substance cet article explique que les cancers du testicule sont en pleine explosion, mais que si c’est pris à temps, les chances de rémissions sont de 100%. L’article donne aussi quelques pointeurs vers des sites expliquant comment faire cet auto-dépistage.

Cela ne servirait à rien que je perde mon temps à vous expliquer comment faire cet auto-dépistage, le mieux est d’aller sur cette page qui vous expliquera tout (en plus une vidéo est dispo pour ceux qui ont la flemme de lire). Et franchement, c’est important et c’est facile donc faites-le !

Je suis donc les explications, je me palpe les testicules et là je sens quelque chose de dur et granuleux sur mon testicule gauche que je n’ai pas à droite. J’appelle mon médecin qui me prescrit directement une échographie et une prise de sang et le verdict est sans appel : j’ai bien un cancer !

Dans ma tête, la vie s’arrête. Le mot cancer me fait peur, je ne sais même pas comment l’annoncer à mon entourage pour moi c’était pas quelque chose qu’on pouvait avoir à 28 ans, j’étais pas préparé …

Copyright © 2021 Putain de cancer

Thème par Anders NorenHaut ↑