Putain de cancer

La pose du PAC

Aujourd’hui c’était la pose du PAC. L’opération a duré à peine 20 minutes, mais c’était 20 minutes de stress intense. Du stress inutile vu l’opération, mais du stress quand même.

Je me suis tellement mis la pression que ma tension est descendue à 7 au cours de l’opération, j’ai failli faire un malaise vagal, mais heureusement les infirmières étaient là pour m’en empêcher : compresses rafraîchissantes, discussions pour se détendre, petit verre d’eau, etc. Tout a été fait pour m’empêcher de « partir » et laisser le médecin finir son opération correctement.

L’opération en elle-même se déroule en 4 étapes (attention ça va devenir un peu technique) :

  1. On fait une anesthésie au niveau du cou et une autre au niveau du thorax, puis on attend qu’elle agisse ;
  2. On perce la veine jugulaire (au niveau du cou) dans laquelle on insère le cathéter, on rentre le cathéter depuis la veine jugulaire jusqu’à la veine cave et on pousse pour faire arriver le cathéter jusqu’à l’entrée du cœur ;
  3. On incise le thorax pour mettre la chambre sous la peau et on le connecte au cathéter préalablement installé ;
  4. Ensuite on recoud l’incision du thorax, on met les pansements et voilà c’est terminé.

À part les aiguilles des piqûres pour l’anesthésie je n’ai rien senti du tout, mais j’entendais tout ce qui se passait. Par contre on m’a mis une sorte de voile au-dessus de la tête pour ne rien voir de ce qui se passe.

Après la pose du PAC, un brancardier vient me chercher (je l’attends plus longtemps que ne dure l’opération), il m’emmène en « UCA » (Unité de chirurgie ambulatoire) pour une petite surveillance avant de partir.

On prend ma tension, me pose quelques questions, on me donne une collation (un sandwich triangle de supermarché, avec une boisson et une compote) et je peux rentrer chez moi.

La collation post opératoire… Miam…

Je suis donc arrivé vers 14 h et reparti vers 17 h, tout a été plié en 3 h.

Le temps de rentrer chez moi l’anesthésie s’estompe et une petite douleur, ainsi qu’une petite gêne se fait sentir. Je ne sais pas encore identifier exactement ce que je ressens, entre l’anesthésie qui n’est pas totalement partie, les deux gros pansements et ce corps étranger sous ma peau. Je vais prendre du doliprane comme on me l’a conseillé et on verra demain.

Je posterai des photos du PAC lorsque l’on m’aura enlevé les pansements.

Catégories : Uncategorized

Premier jour de chimio » « Le planning de la chimio

4 Commentaires

  1. Allez , une étape de passée , courage courage. On est avec toi .
    Je crois que tu vas pouvoir faire une top liste des repas à l hôpital. Promis on te régalera ds 3 mois .
    Bises

  2. Aller courage petit fabien dans quelque moi tu aura le droit a un bon gros resto force et courage tu va tenir gros bisou

  3. Courage Fabien!!! Une étape de passée!!!

  4. Continue Fabien à écrire. Chacun de tes mots parle de l’épreuve mais surtout de ta force de caractère et de ta détermination à terrasser ce « putain de cancer ». Des bisous Pascale et Bernard.

Répondre à mel Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Putain de cancer

Thème par Anders NorenHaut ↑